• SalonLoïseCoiffure

Vous me manquez....

Dernière mise à jour : 22 mai 2020

Voilà maintenant un mois que nous sommes confinés. Et cela va encore durer trois bonnes semaines. Nous avons tous eu le temps de nous faire à cette situation, bien que tant de choses soient encore floues. Les premiers temps furent compliqués. Certains d'entre nous (moi la première), ont été sceptiques quant à la gravité de ce virus: " Ce n'est qu'une grippe, bon sang!". Et ont tenté de garder un semblant d'activité: "si je dois fermer mon magasin, hé bien je proposerai mes services à domicile! >:(


Face à la levée de boucliers de quelques confrères et potentiels clients (et ils ont eu raison!), il m'a fallut repenser ma position et me renseigner sur ce qu'il était exactement possible de faire. Après avoir cherché sur internet, appelé les numéros verts ici et là, c'est finalement la gendarmerie qui m'a le mieux informée. J'ai dû me rendre à l'évidence, je devais arrêter totalement mon activité! :-( Moi qui n'ai jamais pris de vacances ou presque (quelques jours par-ci, par-là), l'arrêt forcé fut rude! Que vais-je faire de tout ce temps? Nous ne pouvons pas sortir sauf cas particuliers (que vous connaissez tous par cœur), donc quoi?



Après un certain temps de flottement, les choses ont commencé à ce mettre en place. Sur Facebook dans certains groupes que je suis, j'ai vu des confrères et consœurs bichonner leurs têtes malléables et leur créer de magnifiques chignons! D'autres ont décidé de prévoir d'éventuelles catastrophes capillaires chez leurs clients, et ont posté des tutos afin de leur donner trucs et astuces pour maîtriser leur indomptable tignasse. Moi, j'ai décidé de me recentrer sur moi-même, de prendre le temps de faire les quinze milles trucs que je n'ai pas le temps de faire, ou du moins de les faire correctement. Cela passe par du tricot (j'adore! Plus c'est complexe et mieux c'est!), du jardinage (labourer, faire les semis pour le potager, virer discrètement mais sûrement certaines plantes trop envahissantes de ma chère môman ;-) ), ou encore du bricolage: hé oui dans une maison il y a toujours quelque chose à faire. Et maintenant? Il faut penser à la reprise... Car mine de rien, vous me manquez, vous, mes chers clients! Mais dans quel état vais-je vous retrouver? Je me suis fait quelques scenarii dans ma tête. Cela donne à peu près ceci: J'ai d'abord pensé à mes clientes d'un certain âge qui viennent régulièrement soit pour une coupe, soit pour une permanente ou une mise en plis. Mais après une certaine longueur de cheveux, vous pouvez toujours essayer de mettre des rouleaux pour maintenir l'ensemble en un tout cohérent, tout ce vous obtiendrez c'est ça:






Pas très réjouissant, hein? Pour pallier cela, certaines vont tenter de les attacher. Bien que cela soit momentanément plus pratique, ça donne à peu près ce genre de chose:








Alors c'est soit un retour à l'enfance, soit du mimétisme avec le yorkshire, au choix!







Après vous avez les clientes qui viennent pour des mèches ou une coloration, qui le font soit parce qu'elles n'aiment pas leur couleur naturelle, soit parce qu'elles veulent changer de tête ou tout simplement par coquetterie afin de masquer les cheveux blancs. Bon, au bout d'un mois et trois semaines de confinement, vous devez avoir quelque chose comme 3 à 4 cm de racine...


Et là, vous pouvez faire toutes les coiffures que vous voulez, les racines ne sont pas apparentes uniquement sur le dessus du crâne mais partout!

Alors j'imagine que certaines n'y tenant plus, ont peut-être décidé, pour patienter, de se faire une couleur elles-mêmes... Aïe, ouille!!!!!




ATTENTION DANGER!!!!!!! Ne faites pas du trop clair, ni du trop foncé! Prenez soit deux tons au dessus de la couleur que vous avez, soit du ton sur ton! en cas de ratage (ça arrive aux meilleurs d'entre nous), ce sera moins compliqué pour votre coiffeuse adorée (pensez à moi je ne me fais plus toute jeune non plus).





Et faites attentions aux produits que vous utilisez (cf. cet article de janvier 2019) et surtout au TEMPS DE POSE! Sinon vous risquez d'avoir des surprises fort désagréables!





Ensuite, j'ai pensé à toutes ces dames qui ont de la suite dans les idées, et qui se sont improvisées coiffeuses à domicile, pour elles-mêmes et/ou également pour leurs enfants et leur mari... Si certaines s'en sortent pas trop mal, d'autres en revanche, ont appris à leurs dépends que coiffeur c'est un vrai métier...

J'en connais certains qui doivent déjà regretter la coupe au bol! Le plus simple étant parfois de prendre la tondeuse (et d'utiliser le sabot qui va avec sinon catastrophe assurée!), et de rectifier tout à la même hauteur, soit au plus court... Le bon côté des choses, c'est que vous n'aurez probablement pas besoin du coiffeur à la rentrée du 11 mai...


Et pour vous messieurs, qu'en est-il? Le problème est peut-être plus simple pour vous, car vous ne le considérez pas comme tel... J'imagine qu'un coup de désherbant à la rentrée ne vous fera pas trop de mal quand même:

Quand on en vient à penser au retour du mulet ou à se coiffer comme Krusty le clown, c'est qu'il est temps de ré évaluer la situation. Et je pense que la barbe façon ZZ Top c'est sympa mais ça ne va pas à tout le monde loin s'en faut.


Une autre question m'est également apparue à l'esprit (oui j'ai quelques fulgurances parfois), outre le fait d'imaginer toutes les idées farfelues qui vous seront passées par la tête pour tenter de maîtriser vos cheveux, c'est comment va se dérouler la reprise, sachant qu'il va falloir respecter quelques consignes de sécurité?

Bon, le port de masques et de gants: ok, je vois. Désinfecter les outils entre chaque client et, utiliser un bac sur deux pour les shampooings en désinfectant ensuite, limiter le nombre de rendez-vous et ouvrir un peu plus pour compenser: ok je comprend.

Mais faudra-t-il que je vous coiffe à un mètre de distance? Je risque d'avoir les bras un peu courts...

Ou vais-je devoir comme les caissières de supermarché, m'équiper de plexiglas de protection mais avec des gants intégrés? J'aurais l'impression de faire des expériences scientifiques sur mes clients en mode petit chimiste, c'est quelque peu dérangeant...

Enfin bref, je ne sais pas comment ça va se passer, mais j'espère que tout ira pour le mieux pour vous comme pour moi, et que l'on se retrouvera (enfin) dans les meilleures conditions!

On se dit donc au mois prochain (encore un peu de patience), et d'ici là portez vous bien!